Le 15: défaillances hospitalières aux urgences

Urgence hospitalière
La prise en charge pour une urgence médicale est un vrai parcours du combattant! Pour preuve: pendant les fêtes de fin d'année 2008, plusieurs patients sont morts à cause du manque de réactivité des services d'urgence. Des épisodes tragiques qui ont fortement nuit à l'image des services d'urgences alors que, il faut bien le reconnaître, ces périodes de fêtes ne sont pas de tout repos.

Deux facteurs mutuellement mis en cause

Responsabilités difficiles à trancher: manque de moyens, ou réelle inefficacité des urgences?

Pour pallier ce genre de situation - et malheureusement toujours après le drame - le gouvernement a entrepris de débloquer la somme de 10 millions d'euros pour financer une "plateforme téléphonique et Internet". Le but est de désengorger le "centre 15" dans les moments de surcharge téléphonique.

"Une décision prise après une réunion avec des syndicats hospitaliers, des associations de patients et des responsables d'hôpital et de clinique".

Mieux communiquer entre patients et personnels hospitaliers

Il s'agit là d'un premier pas vers l'amélioration de la communication. Mais que se passera-t-il quand le patient arrivera dans le centre des urgences et qu'il attendra 3 heures avant d'être "physiquement" pris en charge?

D'après la ministre de la santé, l'enquête menée sur l'un des patients décédés pendant les fêtes, révélait que le manque de place n'était pas la raison qui avait provoqué son décès. L'évolution de son état en était responsable...