L’abus de sucre vaudrait l’abus d’alcool

Des scientifiques américains viennent de jeter un véritable pavé dans la mare: manger trop de sucre serait aussi toxique pour la santé que l'abus d'alcool...! En conséquence, ils préconisent de mettre en place des mesures de restrictions analogues à celles qui touchent l'alcool et le tabac. Explications avec DevisMutuelle, votre comparateur de mutuelle et assurance complémentaire santé.

Taxer les boissons et les aliments sucrés

Haro sur les sodas et les bonbons! Les scientifiques américains font la chasse au sucre. Et pour en réduire la consommation, ils suggèrent de taxer aux États-Unis les boissons et les aliments contenant des sucres ajoutés (notamment le fructose), au même niveau que la vente de tabac et d'alcool. Les chercheurs, menés par Robert Lustig, spécialiste de l'obésité infantile à l'université de Californie, sont parvenus à cette conclusion suite à des travaux, publiés dans la revue Nature, démontrant qu'à l'instar de l'alcool lorsqu'il est consommé sans modération, "la consommation excessive de sucre tue lentement".

Hypertension, diabète, risque cardiaque...

En effet, consommer du sucre en trop grande quantité favorise l'hypertension, le diabète et les problèmes cardiaques, sans compter les risques d'obésité. Le sucre participerait ainsi à près de 35 millions de morts chaque année, soit davantage que les maladies infectieuses, selon les chercheurs américains. Alors que la consommation de sucre dans le monde a triplé en cinquante ans, l'équipe de scientifiques tente d'apporter des solutions, parfois radicales, pour éviter la consommation massive de sucre. Outre l'idée de taxer les produits sucrés, ils suggèrent également d'interdire la vente de boissons sucrées aux mineurs de moins de 17 ans ou encore de favoriser l'installation de magasins de produits primeurs.

Les industriels du sucre contre-attaquent

Face à cette attaque en règle, l'industrie du sucre organise la riposte. Les fabricants de boissons sucrées et les producteurs de sucre américains ont immédiatement contesté les conclusions de Robert Lustig et de son équipe. Ils ont vertement tancé l'irresponsabilité des chercheurs, qu'ils accusent d'effrayer la population en brandissant les spectres du cancer et du diabète.

Attention à la "diabolisation excessive"

Pendant que le débat fait rage Outre-Atlantique, en France, où les sodas sont déjà taxés depuis le 1er janvier dernier, certains experts mettent en garde contre cette "diabolisation" excessive. C'est notamment le cas du Pr André Grimaldi, diabétologue à l'hôpital de la Pitié-Salpêtrière à Paris. Dans un article paru sur le site Internet du Figaro, il rappelle "que les complications engendrées par un excès de sucre concernent essentiellement les gros buveurs de soda, ceux qui boivent plus de trois, quatre litres par jour, et risquent le surpoids". Et d'insister sur le fait que les Américains sont davantage concernés par la surconsommation de ces boissons que les Français. Le Pr Grimaldi appelle cependant à la vigilance "les maux affectant les Etats-Unis se retrouvant souvent en France 10 à 20 ans plus tard". Prudence donc, et si vous ne pouvez pas vous passer d'une petite dose de sucre, privilégiez les fruits où il est présent naturellement.  

Les édulcorants, une alternative au sucre

Plusieurs substituts existent pour remplacer le sucre :
  • Les édulcorants de synthèse
Les quatre principaux sont la saccharine (acide organique synthétisé à partir de toluène, qui est un goudron de houille), l'aspartame (contenant de la phénylalanine, neurotoxique si l'organisme ne possède pas l'enzyme capable de la dégrader), l'acesulfame K (un sel de potassium interdit aux Etats-Unis) et les cyclamates (interdits aux Etats-Unis et en Angleterre mais autorisés en France).
  • Les édulcorants naturels
Parmi les principaux édulcorants naturels on retrouve le fructose (qui tire son origine des fruits, son pouvoir sucrant est de 20 à 40 fois supérieur à celui du sucre), la stévia ( issue de feuilles d'un petit arbuste d'Amérique du sud, elle est commercialisée sous forme liquide, poudre verte ou poudre blanche. Elle possède un pouvoir sucrant jusqu'à 300 fois supérieur au sucre), le tagatose (fabriqué à partir du sucre du lait, il est 40 fois moins calorique que le sucre), le miel.