Des millions de consultations médicales perdues

consultations médicale annulées
Alors que l'on cherche à supprimer les déserts médicaux et à améliorer les services de santé en France, on nous apprend que chaque année, 28 millions de consultations sont annulées. C'est autant de rendez-vous perdus pour d'autres personnes.

Le Parisien chiffre pour la première fois ce phénomène grâce à une étude menée par l'Union régionale des professionnels (URPS) auprès de 1 900 généralistes et spécialistes en Franche-Comté. Et ce que l'on constate, c'est que le gâchis est immense.

Des consultations annulées

Poser un lapin à son médecin est une chose qui peut arriver. Mais encore faut-il le prévenir le plus longtemps possible à l'avance, afin de ne pas lui faire perdre un temps précieux. L'étude menée en Franche-Comté révèle que les médecins perdent en moyenne deux heures par semaine à cause des rendez-vous non-honorés, l'équivalent de 6 à 8 consultations.

Si l'on ramène cette moyenne à l'échelle de la France, cela représente, sur un an, 8 433 médecins qui travaillent pour rien (soit 4% du total des médecins).

Cependant, il doit exister des disparités entre les régions de France; certaines pourraient présenter un taux de consultations non honorées plus élevé.

Comment éviter ce gâchis?

La solution, pour certains, est de faire payer aux patients ces consultations annulées. Lorsque l'on prend un rendez-vous, on s'engage à l'honorer. C'est ce que pense entre autres le SML, deuxième plus grand syndicat de médecins. Imposer une pénalité aux patients permettrait certainement de rappeler les règles élémentaires de politesse.

Mais cette idée a ses limites; faire payer par exemple une personne bénéficiant de la CMU-C est difficile à imaginer. Certains pensent à mettre en place un système de validation des rendez-vous, avec une confirmation obligatoire au préalable.