Financement de la Sécurité Sociale en 2013

budget secu 2013
Le financement de la sécurité sociale, c'est le casse-tête du gouvernement, qui vient de présenter son projet de loi pour 2013. Qui va payer quoi? Pour résumer, mieux vaut éviter d'être un retraité ou un auto-entrepreneur qui fume en sirotant sa bière! Explications avec votre comparateur de mutuelles.

Dans ce projet de financement de la sécurité sociale, il y a des gagnants... et des perdants. Si de nouvelles dépenses sont envisagées, il va falloir les financer, et avec un budget assurance santé serré pour 2013. DevisMutuelle, votre comparateur de mutuelle, résume les grandes lignes de ce projet de loi.

Les dépenses prévues par la Sécu en 2013

Ne commençons pas par les choses qui fâchent. Le projet de loi de financement de la sécurité sociale présente bien un volet que nous baptiserons "nouveaux avantages".

Promesse de campagne, l'IVG sera remboursée à 100%. Par ailleurs le prix de certains médicaments va baisser, parallèlement à une pression de l'État vers la consommation de médicaments génériques. Pour finir, les agriculteurs auront le droit aux arrêts maladie.

Mais comment financer ces nouvelles mesures et les autres dépenses en assurance santé?

Les recettes de la Sécu pour 2013

Salariés et patrons devront financer le budget de l'Assurance Santé, une branche déficitaire de la Sécurité Sociale à hauteur de 5,1 milliards d'euros. En 2013, 2,4 milliards d'euros devraient être économisés malgré une progression des dépenses de 175,4 milliards d'euros (+2,7%).

Voici les mesures proposées par le gouvernement:

  • Les cotisations maladies ne seront plus plafonnées: un taux unique pour tous, de 6,5%, à part pour les travailleurs les plus précaires;
  • Les dividendes des travailleurs sociaux compteront dans les cotisations sociales;
  • Suppression de l'abattement de 10% des frais pour les gérants de SARL;
  • Augmentation des cotisations sociales des auto-entrepreneurs, au même titre que les entrepreneurs individuels;
  • Soit les employeurs d'aides à domicile payeront plus de cotisations sociales pour leurs employés, soit ces derniers verront leurs droits sociaux affaiblis;
  • Plus d'éléments entreront en compte dans le calcul de la rémunération, afin d'augmenter la taxe sur les salaires;
  • L'augmentation du tabac (nouvelle hausse de 5% prévue pour juillet 2013);
  • La sur-taxation de la bière.