La médecine environnementale

Maladie due à la pollution: saturnisme
La protection de l'environnement est au cœur des préoccupations: pas un jour sans qu'on ne parle économie d'énergie, pollution, nourriture bio, habitat écologique... Les influences de l'action de l'homme sur son environnement sont maintenant reconnues. Elles le sont aussi en ce qui concerne sa santé: des pesticides aux produits d'entretien, en passant par les matériaux de construction ou de décoration, et même l'alimentation, ou encore les ondes, les sources de pollution ayant un impact sur la santé sont nombreuses. Si bien qu'une nouvelle spécialité médicale se développe. Les mutuelles vont bientôt devoir la prendre en compte. Reste à savoir si ces consultations rentreront dans le paragraphe "médecine douce", ou "spécialité médicale"...

Master en médecine environnementale et toxicologie

Cette spécialisation récente permet aux médecins déjà diplômés et en exercice, d'acquérir les connaissances pour mieux comprendre l'interdépendance entre l'homme et son milieu, et notamment les conséquences des variations de ce milieu. Ceci inclut les causes naturelles, comme par exemple un nuage de cendres après une explosion volcanique, ou les causes humaines: utilisation de sels d'argent dans les déodorants, explosion d'usines de produits chimique (AZF à Toulouse), contamination radioactive... Des agents à priori plus anodins, et non naturels, sont aussi impliqués: des solvants, des ingrédients de produits de beauté ou de plats préparés, gaz d'échappement... La liste est très longue! Deux options se dégagent: l'étude de la physiologie en milieu extrême, et les processus pathologiques liés aux déséquilibres de l'environnement.

Maladies de pollution et Assurance Maladie

Un exemple "ancien" de maladie liée à la pollution est le saturnisme, dû à l'empoisonnement par le plomb (peintures, canalisations). Si le saturnisme est reconnu par la Sécurité Sociale, bon nombre de maladies environnementales ne le sont pas: cancers dus à l'amiante, à des pesticides, hyper-électrosensibilité... N'étant pas reconnues par l'Assurance Maladie, elles ne le seront pas davantage par les mutuelles, qui ne prennent en charge que les dépenses admises par la Sécu. Peut-être que les mutuelles qui remboursent certaines dépenses en médecine douce par exemple, seront précurseurs et inscriront la médecine environnementale dans leurs garanties, en attendant que l'Assurance Maladie évolue.