Le baclofène perd son défenseur

deces olivier ameisen
Olivier Ameisen, auteur du "Dernier Verre" et défenseur du baclofène, un médicament utilisé pour soigner l'alcoolisme, est décédé à l'âge de 60 ans. Ce cardiologue se bat depuis des années pour voir le baclofène autorisé sur le marché. Lui-même aurait guérit sa dépendance à l'alcool à l'aide de ce médicament.

Le décès d'Olivier Ameisen intervient alors que "son" baclofène est en bonne voie pour décrocher une autorisation de mise sur le marché, en tant que remède contre l'alcoolisme. Le défenseur de ce médicament n'aura pas eu la chance de voir son bébé éclore...

Vers une autorisation du baclofène

La France vient d'accorder la première autorisation temporaire au baclofène (pour 3 ans). De quoi couvrir le délai nécessaire à la réalisation d'essais clinique, le Bacloville (lancé en avril 2012), et l'étude Alpadir (lancée en novembre 2012).

Olivier Ameisen n'aura malheureusement pas l'occasion de suivre les résultats de ces essais, qui lui tenaient particulièrement à cœur. Il n'avait pas hésité à se mettre une partie de la communauté scientifique à dos en prônant les vertus du baclofène. Ancien médecin à Matignon, il a été décoré de la Légion d'Honneur en 1998. Il a disparu la nuit du 18 juillet, victime d'un malaise cardiaque.