Ne mangez plus de poissons!

danger poisson
C'est l'Agence nationale de sécurité sanitaire de l'alimentation qui le dit: limitez votre consommation de poisson, si vous voulez préserver votre santé! Leur surexposition aux contaminants chimiques rendrait leur consommation dangereuse...

L'ANSES donne ses préconisations quant à la consommation de poisson. De manière générale, il est conseillé de ne pas dépasser deux portions de poisson par semaine, et de changer régulièrement les lieux d'approvisionnement (sauvage, pêche, élevage...).

Les femmes particulièrement exposées

Sur ces deux portions hebdomadaires, il est conseillé d'opter au moins une fois pour un poisson gras (sardine, truite, hareng, anguille, barbeau...).

Les enfants et les femmes ont des précautions particulières à prendre:

Les femmes enceintes, en âge de procréer ou qui allaitent, ainsi que les moins de 3 ans, les fillettes et adolescentes ne doivent pas manger de poisson d'eau douce plus d'une fois tous les deux mois. De la même façon, ces derniers doivent éviter de se nourrir de poissons prédateurs (thon, dorade, bar...), ainsi que d'espadon, de requin, de marlin, de lamproie et de siki.

Le mot de votre comparateur de mutuelles

Nous vous invitons à bien suivre ces recommandations. Si l'État lui-même alerte, c'est qu'il n'y a pas de doute sur le sujet: le poisson peut être dangereux pour la santé. Il ingurgite les déchets rejetés dans la mer (produits toxiques et compagnie), et, in fine, ce sont nous qui les réingérons. Les poissons prédateurs, en bout de chaîne, présentent donc des proportions particulièrement élevées de produits dangereux.

En cas de problèmes de santé, mieux vaut détenir une bonne mutuelles santé pour assumer les frais. Comparez les assurances santé pour trouver la meilleure!