Mutuelle et déremboursements en hausse

Médicaments déremboursés
La Haute Autorité de Santé (HAS) devrait, fin juillet, proposer, sur avis au Ministre de la Santé, le déremboursement de 143 nouveaux médicaments correspondant à 48 principes actifs et à 327 présentations. Il s'agit en majorité de vasodilatateurs et de nootropes (pathologies du vieillissement) mais aussi d'antidiarrhéiques, de traitements ORL et de pneumologie, et des spécialités diverses.

Selon certaines sources, les vasodilatateurs pourraient bénéficier d'un sursis. Tous ces médicaments font l'objet d'une prescription médicale obligatoire (vendus sur ordonnance). Il s'agit de la troisième vague de médicaments déremboursés: votre pharmacien pourra vous aider à savoir lesquels.

Les mutuelles complémentaires, quant à elles s'alignent sur les décisions de l'assurance maladie.

Déremboursement sécu et mutuelle : sur quels critères?

Depuis sa création en janvier 2005, la HAS évalue le Service Médical Rendu (SMR) des médicaments. Ce SMR permet de juger du maintien d'un médicament ou non sur la liste des médicaments remboursable par l'assurance maladie mais aussi par les mutuelles. La décision s'appuie sur trois critères :

  • la performance clinique du médicament,
  • la gravité de la maladie,
  • et enfin la place du médicament dans la stratégie thérapeutique, l'intérêt de santé publique du médicament.

En septembre 2005, l'HAS avait proposé le déremboursement total de 152 médicaments. Une recommandation acceptée par le ministre, a pris effet en mars dernier et une nouvelle classe de remboursement à 15 % par la Sécu, a été créée. Selon leur politique, une mutuelle complémentaire prend ou non à sa charge le remboursement des 85 % restants.