Les pesticides, et les français

pesticides danger exposition france
Les résultats de l'Étude nationale de nutrition santé (ENNS) de 2007 sur les pesticides viennent d'être publiés par l'Institut de veille sanitaire. Ils complètent le premier rapport de mars 2011, dans le cadre de la "biosurveillance" de la population française. Ce rapport révèle que les français sont particulièrement exposés aux pesticides, avec un taux dans le corps plus important que la moyenne.

L'étude a été réalisée sur 3 100 français de 18 et 74 ans entre 2006 et 2007. Tests urinaires et prélèvements sanguins ont déterminé l'exposition des français aux pesticides sur cette période.

Trop de pesticides

Lors de cette étude, trois familles de pesticides ont été étudiées: les pyréthrinoïdes, les organochlorés, et les organophosphorés.

Les pyréthrinoïdes forment une famille d'insecticides particulièrement utilisée. On en trouve dans les traitements pour les animaux domestiques ou encore ceux des potagers. Les français y semblent particulièrement exposés: la concentration de ces produits dans leurs urines est très élevée, plus qu'en Allemagne, au Canada ou aux États-Unis.

La plupart des composés des organochlorés, comme le DDT, ont été interdits. Du coup, en général, leur concentration est plutôt basse. Cependant, dans cette famille, deux chlorophénols sont particulièrement présents dans notre corps:

  • Le 2,5-DCP, interdit en 2009, présente une concentration dix fois supérieure que chez les allemands en 1998. On en trouvait particulièrement dans les désodorisants ou encore les antimites.
  • La présence de 2,4-DCP est deux à trois fois plus importante qu'en Allemagne. On en trouve sous forme d'herbicide, et peut aussi se former par le traitement de l'eau potable par le chlore.

Par contre, la concentration en organophosphorés est inférieure à celle de la population allemande en 1998. Mais elle reste plus élevée que chez un américain ou un canadien... Les personnes vivant à côté de vignes ou utilisant des pesticides dans leur maison sont particulièrement touchées.

Étude de l'exposition aux PCB

La concentration sanguine en matière de PCB a été divisée par 3 entre 1986 et 2007. Pourtant, 13% des femmes possèdent un taux supérieur au seuil de l'Agence nationale de sécurité sanitaire. En moyenne, la concentration en PCB d'un français reste 5 fois plus importante que celle d'un américain... La plupart de ces PCB sont ingérés par la consommation de poisson et de viande.

Le mot du comparateur de mutuelles complémentaires santé

La présence de ces pesticides dans notre corps s'explique par différents éléments. Il y a surtout leur utilisation dans l'agriculture, mais pas que. On en retrouve dans les produits de jardinage, les traitements antipuces, les désodorisants, les antimoustisques...

Selon leur concentration, les conséquences peuvent être graves: troubles du système nerveux, de la sensibilité, vertiges et même convulsions. Il semblerait même qu'ils soient à l'origine de cancers, et peuvent aussi être la cause d'allergies. En tout cas, il est grand temps que la médecine environnementale se développe...

L'Union Européenne a interdit dès le 1er juillet 2013 l'utilisation de trois pesticides (clothianidine, imidaclopride et thiaméthoxame), qui tuent particulièrement les abeilles. Mais cette interdiction n'est que temporaire (2ans).