La pilule contraceptive croule sous les plaintes

plaintes pilule 3 4 génération
Depuis que Marion Larat, jeune victime potentielle de la pilule de 3ème génération, a ouvert le débat, son avocat ne cesse d'engranger les témoignages, et les plaintes. Une affaire à suivre de près...
Rappelez-vous, le déremboursement de la pilule de 3ème génération a été avancé de fin septembre à fin mars 2013. Les soupçons autour de ce type de pilule, mais aussi autour de la 4ème génération, semblent de plus en plus se concrétiser... Le point sur la situation avec votre comparateur de mutuelles DevisMutuelle.com.

Des plaintes qui ne rassurent pas...

Maître Coubris, avocat de Marion Larat, ne devait certainement pas s'attendre à un dossier d'une telle ampleur. Depuis le 14 décembre 2012, jour de l'enregistrement de la première plainte, il a récolté plus de 400 témoignages de femmes. Pour le moment, 14 plaintes supplémentaires ont été déposées, mais une centaine de nouvelles plaintes devrait venir les soutenir d'ici début février. Elles visent 5 laboratoires pharmaceutiques pour "homicide involontaire" ou "atteinte involontaire à la personne humaine", ainsi que l'ANSM (l'Agence nationale de sécurité du médicament) pour "défaut du principe de précaution". Outre l'enquête préliminaire, cette mobilisation de femmes se disant victimes va permettre de saisir le Pôle de santé de Paris, qui examinera toutes les pilules de 3ème et 4ème génération.

Quelles pilules concernées?

S'il faut encore rester prudent quant aux conclusions à tirer, il semblerait que certaines pilules sortent particulièrement du lot de témoignages. Liste des pilules de 3èmes générations concernées:
  • Desobel (20 et 30);
  • Mercilon;
  • Desogestrel 20;
  • Biogaran;
  • Melodia;
  • Harmonet;
  • Gestoden 30;
  • Varnoline;
  • Carlin;
  • Monev.
Parmi les pilules de 4ème génération, les pilules Jasmine, Jasminelle et Yaz sont principalement visées. Inclassable, Diane 35, un anti-acnéique que l'on utilise aussi comme contraception, semblerait aussi poser problème. Au total, 5 laboratoires sont remis en question, à savoir Biogaran, Effik, Bayer, Pfizer et MSD.

Le mot de DevisMutuelle, votre comparateur de mutuelles

Si certes, le nombre de plaintes est en augmentation, il faut tout de même rester prudent et éviter les conclusions hâtives. Le nombre de femmes ayant eu des difficultés avec ces pilules reste très faible, en proportion du nombre de consommatrices. Une affaire à suivre de près donc...