Automédication: appel à la prudence

automédication attention
À l'occasion du salon Pharmagora, qui réunit l'ensemble des acteurs de la pharmacie, la ministre de la santé s'est exprimée au sujet de la vente de médicaments en ligne, et de l'automédication. Marisol Touraine appelle à la prudence et à la responsabilisation de chacun face aux médicaments.

Entre déremboursements et développement des pharmacies en ligne, la tentation de l'automédication est grande. Encore faut-il savoir ce que l'on fait.

Attention à ne pas abuser des médicaments

La France est une grosse consommatrice de médicaments. Or, prendre un médicament, ne serait-ce qu'un Doliprane en cas de maux de tête, n'est pas anodin. Il faut s'assurer de prendre le bon, et au bon moment.

C'est pour cela que le ministre de la santé ne veut pas dérembourser les médicaments anciens qui faciliteraient l'automédication. Elle affirme que les déremboursements se font en fonction du SMR (service médical rendu), c'est-à-dire de l'évaluation de l'équation risque/efficacité. Ainsi, elle a choisi de dérembourser la pilule de 3ème génération.

Le souci de la vente de médicaments en ligne

Un arrêté récent compte élargir la vente en ligne à tous les médicaments non soumis à prescription médicale. Chose à laquelle M. Touraine est opposée: cela aurait pour effet d'encore développer l'automédication, un marché en pleine expansion. En 2012, il a gagné 2,4% (5,1% pour les antalgiques, 3,3% pour les médicaments des voies respiratoires et 10,9% pour les traitements de la circulation sanguine*.

Le mot de votre comparateur de mutuelles

Malgré l'absence de prescription et de remboursement de la part de la sécurité sociale, les meilleures mutuelles santé vous proposeront un forfait automédication. Il permet de vous voir remboursé d'une partie de vos frais d'automédication.

* Source: baromètre de l'Association française de l'industrie pharmaceutique pour une automédication responsable.