1ers tests du vaccin anti Sida à Marseille

1er vaccin anti SIDA à Marseille
C'est un cocorico français. Qui plus est un cocorico Marseillais: démarrage aujourd'hui des tout premiers tests du vaccin contre le SIDA sur des humains. Les chercheurs français assurent de nouveau la Une dans la lutte contre le virus du Syndrome Immuno-Déficitaire Acquis. Point sur l'actu du comparateur de mutuelles santé...
Après avoir été validé sur des animaux, le test passe maintenant à la phase humaine. 48 patients séropositifs se sont portés volontaires. Ils vont recevoir aujourd'hui, ce Mardi 29 janvier 2013, la première injection du vaccin mis au point par une équipe de la Timone, à Marseille. Deux équipes travaillent mutuellement sur le protocole de tests.

Tests humains du vaccin anti-SIDA: un travail mutualisé

D'un côté la mise au point du vaccin par l'équipe de la Timone. De l'autre le suivi des patients par une équipe de la Conception.

Déroulement du test du vaccin anti-sida

Après la 1ère injection d'aujourd'hui, les patients recevront 2 autres injections du vaccin dans le courant de l'année. Il s'agit de définir la dose efficace pour l'homme. Les 48 volontaires séropositifs, hommes et femmes, seront aussi suivis par le service des maladies infectieuses de la Conception, proche de la Timone, et dirigé par le Dr Isabelle Ravaux. Les tests d'évaluation démarrent dès la semaine prochaine, pour observer les effets de l'injection du vaccin. Et on l'espère, la régression du VIH dans leur organisme. Notez qu'il s'agit d'un vaccin curatif, non préventif. Rappelons également qu'un patient séropositif est porteur du virus, mais n'a pas déclaré la maladie. Il reste encore du chemin à parcourir pour soigner le VIH sur les malades qui ont passé le stade de la séropositivité.

Un vaccin curatif contre le SIDA

C'est la très grande avancée de ce vaccin, dont le protocole de tests démarre aujourd'hui à la Timone. Ce vaccin anti-SIDA a l'ambition d'être un vaccin curatif. S'ils sont concluants, ce sera le tout premier médicament pour soigner le SIDA, pas uniquement ses effets sur l'homme. Il ne s'agit pas d'un vaccin préventif: pas question, à ce jour, de mettre en place une campagne de vaccination de masse à la façon du vaccin contre la grippe A-H1N1. À ce jour, les moyens de lutte contre le SIDA se limitent à de la prévention, ou à la réduction des conséquences de la maladie, qui permet aux personnes atteintes de "retrouver une vie quasi normale". Ce qui était difficile il y a encore 10 ans, et impossible aux débuts de l'épidémie.

Molécule anti-SIDA contre protéïne TAT

Le Dr Erwann Loret, inventeur de la "molécule anti-sida", dirige le laboratoire de biologie structurale de la Timone. Sa molécule vise la protéïne TAT afin de l'inhiber: l'action de la TAT empêche le système immunitaire d'agir sur les cellules infectées par le SIDA.

Résultats du test du vaccin du VIH dans 1 an

Les conclusions seront publiées uniquement après les tests qui se dérouleront sur 1 an. Mais les équipes devraient nous informer d'ici là: le Dr Erwann Loret donnera des explications dès demain.

Capitale de la culture, et capitale de la recherche médicale

La cité phocéenne aujourd'hui connue comme capitale de la culture 2013, l'est aussi et depuis longtemps, pour ses équipes médicales de pointe, dans de nombreux domaines: VIH (SIDA), cancérologie, maladies infectieuses, maladies environnementales, maladies orphelines, maladies infantiles...

Le mot du comparateur de Mutuelle

Cette avancée majeure redore le blason de la ville, terni par d'autres records: record de motos non assurées pour cause de risque de vol important, record d'incivilités. Sans parler des incidents liés à la criminalité qui font régulièrement la une des médias... Ce qui ne freine pas pour autant l'essor de la ville, si l'on en juge par le nombre de programmes immobiliers neufs, qui émergent dans la ville. Certains en immobilier de défiscalisation.