Les génériques se sont mieux vendus en 2012

vente médicaments génériques
Alors que la vente des médicaments génériques a été marquée par une baisse courant 2011, elle est repartie à la hausse en 2012, comme nous le révèle la Gemme ("Générique, même médicament"). Comment expliquer ce revirement de situation? Explications par votre comparateur de mutuelles, DevisMutuelle.com.
En volume, le nombre de médicaments génériques vendus en 2012 a augmenté de 9,5%. Un rebond par rapport à 2011 qui n'est pas sans raison; le point avec DevisMutuelle, votre comparateur de mutuelles.

Le marché des génériques assure

675 millions de boîtes de médicaments génériques ont été écoulées, soit 61 millions de boîtes de plus qu'en 2012. Ces 675 millions de boîtes représentent une valeur de 3 milliards d'euros, soit 16% du marché des médicaments remboursables. En volume, c'est tout de même 26,66% de ce marché.

Comment expliquer ce rebond soudain?

Quand on observe les ventes de 2012 de plus près, on se rend compte que tout n'a pas été rose pour le marché des médicaments génériques. Il est en effet resté en baisse durant les 5 premiers mois. Mais juin a été marqué par la relance du plan "génériques contre tiers-payant". Autrement dit, pas de générique, pas d'avance des frais. Forcément, ça motive!

Des taux de substitution en hausse

Courant mai 2012, le taux de substitution des médicaments génériques était au plus bas, avec seulement 66% de substitution. Mais entre juin et décembre 2012, 12 points ont été gagnés, pour atteindre un taux de 79%! Concrètement, l'Assurance Maladie a pu économiser 200 millions d'euros pour le seul second trimestre.

Le mot de DevisMutuelle, votre comparateur de mutuelles

En temps de crise, les français semblent être sensibles à l'argument du tiers-payant. Mais ce n'est pas pour autant qu'ils sont convaincus... À avantage économique égal, il semblerait qu'ils préfèrent tout de même leurs médicaments de marque. Les scandales autour des médicaments font sûrement leur effet (on pense principalement à l'affaire Mediator, ou encore aux pilules de 3ème génération). L'objectif de la Gemme est d'encore augmenter la part des médicaments génériques sur le marché. L'Allemagne, par exemple, les utilise à plus de 50%, mais ils semblerait que les médecins français soient moins enclins à les prescrire qu'ailleurs.