Ventes de pilules de 3e et 4e génération en chute

vente pilules dernieres generations
L'agence du médicament vient de publier les chiffres des ventes de pilules. Et le moins que l'on puisse dire, c'est que les ventes de pilules de 3e et 4e générations ont bien chuté depuis décembre. Rien que sur le mois de mars, les ventes ont baissé de -37% par rapport à 2012.

Le scandale des pilules dernières générations a porté ses fruits. Entre déremboursement de la pilule de 3ème génération et retrait de l'autorisation de mise sur le marché de Diane 35 (en tant que contraceptif), les 3ème et 4ème générations ne représentent plus que 32% des ventes de pilules.

De la pilule de 3ème et 4ème génération...

Avant le scandale révélé par la plainte de Marion Larat, plus de la moitié des ventes de COC (contraceptifs oraux combinés) étaient des pilules de dernière génération. Désormais, plus qu'une pilule sur trois provient des dernières générations.

Pour ce qui est de l'anti-acnéique Diane 35, leurs ventes ont plus que plongé, avec une baisse de -75% sur le mois de mars par rapport à l'année dernière.

... À de nouveaux contraceptifs?

Désormais, les pilules de 1ere et 2ème génération représentent 68% des ventes de COC. Mais ces pilules ne sont pas les seuls substituts aux pilules de dernières générations. Les ventes d'implants contraceptifs augmentent, tout comme celles des dispositifs intra-utérins (+28% en mars). Les ventes de COC ont légèrement baissé en moyenne (-1,9%), au profit de ces nouveaux dispositifs.

Les jeunes femmes semblent plus inquiètes que leurs aînées: entre 15 et 19 ans, on observe une baisse de -36% des ventes de pilules de 3ème et 4ème générations, contre -21% chez les femmes entre 40 et 49 ans.