Réseaux de soins d’assurances et mutuelles

Mutuelle: paiement CB sécurisé
Après les réseaux sociaux, c'est au tour des réseaux de soins de monter en puissance. Grâce à la validation officielle par l'autorité de la concurrence de l'existence des réseaux de soins privés, les grands organismes d'assurances et de mutuelles qui gèrent la complémentaire santé sont en train de s'organiser pour les faire monter en puissance.
6 réseaux de soins regroupent à eux seuls 26 millions d'assurés:
  • ITELS (Axa, Mutuelle Mieux Etre)
  • KALIVIA (Harmonie Mutuelles et Malakoff Méderic)
  • Sévéane (Pro BTP et Groupama)
  • Santéclair (Allianz et Covéa)
  • MGEN
  • Carte Blanche (Swiss Life)

L'objectif est simple : maîtriser les coûts de la santé.

Le concept: agréer des professionnels d'un secteur d'activité tels que les opticiens, les audio prothésistes ou les dentistes et leur offrir une clientèle en contrepartie de tarifs modérés. Les consommateurs y gagneront en baisse de dépense de santé et rapidement en baisse des primes de leur mutuelle complémentaire. Les professions médicales s'opposent farouchement à la mise en place de ces réseaux car ils voient la mise sous tutelle de leur activité par les compagnies d'assurance et mutuelles. Pour cela, ils brandissent la liberté de prescription et d'exercer leur activité médicale au mieux de l'intérêt du malade. Ils ont tenté par des procédures judiciaires de faire interdire ces réseaux de soins. Mais les dés sont jeter, il faudra faire avec. Ces récentes décisions s'inscrivent dans l'orientation générale de l'assurance santé en France. Le service public avec la Sécu s'occupe des soins lourds et des maladies graves et laisse progressivement la main aux mutuelles et assurances privées pour gérer les soins de ville. L'avenir nous dira si cette orientation arrivera enfin à concilier maitrise des couts de la santé et qualité des soins.