Remboursements dentaires

La sécurité sociale rembourse une partie de vos soins dentaires. Mais ces remboursements dentaires s'avèrent rarement suffisants. Surtout pour les actes les plus chers, comme les prothèses dentaires. Une mutuelle dentaire vous aidera à supporter le coût de vos couronnes ou implants, et d'autres dépenses chez le dentiste. Entre les frais pour soigner sa dentition, ou les dépenses purement esthétiques, faisons le point sur ces remboursements.

Qui fait les remboursements en dentaire?

La Sécurité Sociale rembourse mal et de manière disparate les dépenses en dentaire. Pourtant, ce poste médical est important: il compte pour 10% environ de nos dépenses de santé.

Ce sont les mutuelles complémentaires santé (mutuelles dentaire) qui assurent l'essentiel des prises en charge. Mais là encore avec des trous béants de couverture. Alors qu'en est-il réellement? Les mutuelles, comme l'Assurance Santé, remboursent différemment selon le type de dépense.

Des médecins spécialisés pour le dentaire

Quelle que soit l'intervention pratiquée sur vos dents ou dans votre bouche, tous les professionnels concernés sont des médecins spécialisés. Chirurgien dentiste, dentiste prothésiste, stomatologue, orthodontiste, chacun est un médecin spécialiste.
La catégorie et le niveau de spécialisation déterminent les actes ou soins qu'il est apte à pratiquer, mais aussi le tarif des travaux dentaires en question. Sans oublier son conventionnement ou non par l'Assurance Maladie.

Même s'il s'agit d'un médecin spécialiste, un dentiste peut être consulté directement dans le cadre du parcours de soin, sans passer par son médecin traitant.

L'influence de la catégorie de dépense dentaire

On distingue quatre catégories de dépenses chez un médecin spécialiste de la dentition, qui déterminent le niveau des remboursements dentaires selon vos dépenses:

  • les soins médicaux,
  • les prothèses,
  • les implants,
  • l'orthodontie.

Les soins médicaux pour les dents ou les gencives

Ils peuvent être réalisés par un dentiste, un chirurgien-dentiste, un stomatologue, un dentiste prothésiste. Les soins médicaux chez un dentiste spécialiste sont normalement pris en charge par la Sécurité Sociale, avec un taux de couverture par défaut de 65%.

La plupart des chirurgiens-dentistes respectent les coûts de référence, pourtant très bas, établis par l'Assurance Maladie pour les consultations et soins de bases.

Certains actes de prévention dentaire sont intégralement remboursés par la Sécu:

  • les rendez-vous de contrôle de la dentition à 6 ans, 9 ans, 12 ans, 15 ans et 18 ans,
  • une liste de soins préventifs en dentaire, définie par la Sécurité Sociale.

Les mutuelles complémentaires doivent également intégrer 2 actes de prévention choisis parmi une liste imposée. On y trouve 2 soins dentaires:

  • le scellement des puits, des sillons et des fissures, sous réserve:
    • que l'acte soit effectué sur les première et deuxième molaires permanentes,
    • que le dentiste n'intervienne qu'une fois pour chaque dent traitée,
    • qu'il soit réalisé en cas de risques de carie et avant le quatorzième anniversaire.
  • 1 détartrage annuel complet effectué en deux séances maximum.

Mutuelles et soins de base chez le dentiste

Du côté de la garantie dentaire de votre mutuelle, ces actes de prévention doivent être spécifiquement mentionnés dans votre contrat d'assurance santé complémentaire pour voir le remboursement s'appliquer au titre de la garantie dentaire .

Globalement, les contrats classiques de mutuelle santé proposant une couverture à 100% du TC, ou plus, ont un remboursement dentaire raisonnable pour les soins de bases. En cas de maladie grave dans la bouche, un médecin ORL peut aussi intervenir. Dans ce cas, la Sécurité Sociale et une mutuelle classique vous assureront des remboursements corrects.

Les prothèses dentaires

Le terme prothèse dentaire désigne essentiellement:

  • les couronnes (métallique ou céramique),
  • les inlay (morceau de dent) et autres matériaux collés sur une dent existante,
  • certains appareils dentaires.

Cela ne comprend pas tous les types d'appareils dentaires ou les implants qui sont des prothèses vissées dans la mâchoire.

La nuance est très importante car l'Assurance Maladie et les Mutuelles parlent surtout de remboursement de prothèse dentaire, dans son sens strict: donc très limitatif. Tout le monde sait que si le coût des prothèses dentaires est élevé, celui des implants l'est encore plus. Dans les deux cas, les remboursements de la Sécu sont largement insuffisants.

C'est sur ce type d'interventions que les dentistes fondent un pourcentage important de leurs revenus. Dans l'usage, un accord tacite entre la Sécu et les dentistes assure l'application du tarif de référence (très bas) pour les soins dentaires, en contrepartie d'un rattrapage sur les tarifs des prothèses pratiqués par les dentistes.

Prothèses dentaires - Remboursements 2013
Prothèse dentaireTarif MiniTarif MaxiBase du remboursementTaux de remboursementmontant remboursé
Couronne 400 € 1 500 € 107,50 € 70 % 75,25 €
Inlay-core 122 € 300 € 122,55 € 70 % 85,78 €
Appareil dentaire (1 à 3 dents) 400 € 600 € 64,50 € 70 % 45,15 €
Appareil dentaire complet 1 200 € 2 500 € 182,50 € 70 % 127,75 €

Mutuelles et prothèses dentaires

Ce poste médical coûte cher aux ménages: les mutuelles complémentaires s'efforcent de prendre en charge cette couverture. La guerre des offres commerciales fait rage sur ce secteur.

Ce sont essentiellement des mutuelles haut de gamme qui couvriront bien le remboursement des prothèses dentaires. Il faut compter un niveau de garantie à 700% du BR (Base de Remboursement) sans limite quantitative ni plafond tarifaire, pour se considérer comme très bien couvert. Mais les cotisations sont alors très élevées.

C'est pourquoi les mutuelles proposent des contrats avec des garanties en dentaire intermédiaires, allant de 100% à 300% du BR, rarement plus. De nombreux contrats imposent des limites, avec un forfait dentaire:

  • nombre de dents soignées par an,
  • plafonnement du montant annuel remboursé.

Le niveau de remboursement dentaire d'une garantie complémentaire santé joue sur le tarif global de la cotisation de votre contrat: les dépenses sont chères et mal prises en charge par le régime obligatoire. Les remboursements sont donc conséquents. C'est pourquoi il n'existe pas de mutuelle "pas chère" qui remboursent vraiment bien les frais dentaires, encore moins les prothèses dentaires.

Ce poste de dépense/remboursement est donc essentiel dans le choix de votre mutuelle. Les mutuelles cherchent à éviter les consommateurs annuels lourds (un montant annuel global de remboursement important), et ceux qui adhèrent une seule année à une garantie haut de gamme pour s'offrir un bon remboursement dentaire puis quittent la mutuelle en laissant leur dette aux adhérents fidèles.

Si vous êtes encore assez jeune et avez une bouche dans un état sanitaire normal pour votre âge, préférez une mutuelle avec un délai de carence d'au moins 3 mois, et des améliorations progressives de couverture sur 3 ans. Vous éviterez de payer pour ceux qui abusent du système, en vous permettant d'être remboursé correctement malgré tout.

Soyez vigilant sur les effets d'annonce de certains contrats et vérifiez la réalité des remboursements en dentaire sur notre comparateur DevisMutuelle.com.

Les implants dentaires

Implants: Tarifs couramment pratiqués
Tarif MiniTarif Maxi
Implant 500 € 1 500 €
Couronne sur implant 700 € 1 300 €

Les implants consistent à fixer une tige dans l'os qui supportera ensuite une prothèse dentaire. Cette technique médicale se développe rapidement, en remplacement de l'appui sur les dents voisines, pour fixer une dent manquante (bridge...).

Même si le mot prothèse dentaire est souvent utilisé dans le cadre de la mise en place d'un implant dentaire, il n'y a aucun remboursement dentaire de la part de la Sécurité Sociale, ni de la plupart des mutuelles.

Mutuelles et implants dentaire

Lorsqu'une mutuelle rembourse les implants dentaires, le remboursement est souvent très partiel. De plus, la prise en charge d'un implant dentaire doit être spécifiquement mentionnée dans le contrat. C'est souvent un forfait annuel dédié à cette technique médicale. Avant d'engager des travaux pour des implants dentaires, faites faire un devis très précis par votre dentiste prothésiste, et envoyez-le à votre mutuelle pour demander si elle remboursera et combien.

Il n'existe aucune mutuelle proposant le remboursement intégral des implants dentaires.

L'orthodontie

L'orthodontie est une spécialité dentaire qui consiste à redresser les dents. On parle aussi ODF (Orthodontie Dento Faciale).

C'est en général les enfants qui y ont recours, de préférence avant l'adolescence. Le coût onéreux des interventions d'un orthodontiste, et des appareillages dentaires (bagues et autres appareils dentaires) est mieux remboursé avant un certain âge. Les tarifs en orthodontie couramment pratiqués vont de 500€ à 1500€ par semestre, sur 2 à 3 ans.

La Sécurité Sociale ne prend en charge que les enfants de moins de 16 ans pour un remboursement dentaire de 193,50€ (tarifs 2013) pendant 6 semestres. Le barème de la Sécurité Sociale définit les tarifs et remboursement des traitements d'orthodontie, applicables par un médecin orthophoniste qui doit être conventionné.

Mutuelles et traitements en orthodontie

Une complémentaire santé qui couvre intégralement l'orthodontie pour les enfants aurait une garantie orthodontie remboursant entre 250% du BR et 700% du BR: soit 2,5 à 5 fois la base de remboursement de la Sécurité Sociale.

Seuls des contrats de mutuelle très haut de gamme, avec une cotisation très chère, le proposent. De tels niveaux de garantie de mutuelle en orthodontie sont possibles dans des contrats de mutuelle entreprise généreux, à condition que l'entreprise puisse elle-même négocier le contrat.
Ainsi que certains contrats individuels, s'ils bénéficient d'une clause de meilleur remboursement pour fidélité (souvent 3 ans) et faible niveau de consommation.

Mais si vous n'avez pas de mutuelle et qu'une dépense d'orthodontie est à prévoir, ne vous précipitez pas aveuglément sur une complémentaire santé qui propose un remboursement intégral des frais d'orthodontie. Le coût de ses cotisations pourrait être très supérieur à ses remboursements effectifs.

Le mot du comparateur de mutuelles

La garantie dentaire des mutuelles est à comparer avec la plus grande attention. Comme nous l'avons plus haut, le remboursement des actes chez un spécialiste de la dentition dépend de beaucoup de choses. Notre comparateur permet une comparaison détaillée des garanties. Au préalable, prenez le temps de faire le point sur vos dépenses en dentaire: une mutuelle haut de gamme sera inutile si vous faites surtout des visites d'entretien (détartrage) ou des petits soins (caries légères...).

S'il faut passer à plus sérieux, vérifiez bien auprès de votre mutuelle, ce qu'elle va réellement rembourser et combien, pour les prothèses ou les implants dentaires, les appareillages, la correction des dents par un orthodontiste...