Le remboursement d’une couronne dentaire

Par la Sécurité sociale

remboursement lunettes Les couronnes dentaires sont insuffisamment prises en charge par l’Assurance maladie : facturées en honoraires libres, elles bénéficient d’un taux de remboursement de 70% appliqué au tarif de base de 107,50 €, ce qui correspond à une prise en charge de 75,25 € seulement.

Par la mutuelle

Une bonne mutuelle dentaire vous permettra de bénéficier d’une meilleure couverture, à condition d’avoir souscrit à des garanties haut de gamme, ou à une sur-complémentaire spécialisée dans les soins dentaires. Ces dispositions vous permettront le remboursement de tout ou partie de la somme restant à votre charge, à hauteur d’un forfait (de 200, 500 voire 1000 euros) ou d’un pourcentage du TC (tarif de convention établi par la Sécurité sociale) pouvant aller jusqu’à 600%. Parfois, pourcentage et forfait optionnel peuvent se cumuler.
Exemple : Remboursement d’une couronne à 600 euros remboursement couronne
  • Sans complémentaire santé : le reste à charge pour le patient est de 524, 75 euros. Cela correspond au coût de la couronne (600 euros) moins la prise en charge de la sécurité sociale (75,25 euros) : 600 – 75,25 = 524,75 euros
  • Avec une complémentaire santé économique : Si votre mutuelle propose un remboursement correspondant à 100% du tarif de convention (TC), le reste à charge du patient sera alors moins important. Cette prise en charge correspond au coût de la couronne moins la prise en charge de la sécurité sociale moins la prise en charge de la mutuelle à hauteur de 100% du TC soit : 600 euros – 75,25 euros – 32,25 euros = 492,5 euros restant
  • Avec une complémentaire santé haut de gamme : Si votre forfait mutuelle propose un remboursement correspondant à 400% du tarif de convention + 200 euros. Le reste à charge sera nul pour le patient. La prise en charge de la mutuelle sera de 524,75 euros et la prise en charge de la sécurité sociale de 75,25 euros soit un total de 600 euros.
Attention aux délais de carence qui suivent la souscription d’un contrat et ne prévoient pas le remboursement des prothèses pendant un temps donné, généralement de 3 ou 6 mois. N’hésitez pas à comparer les offres de mutuelle et à privilégier celles qui offrent des taux de remboursement ou des forfaits évolutifs qui augmentent avec le temps. Informez-vous aussi sur l’existence ou non d’un réseau de dentistes recommandés par la mutuelle. Leurs prix souvent plus attractifs, vous pouvez espérer une pose de couronne moins chère.

Combien coûte une couronne dentaire ?

Une couronne dentaire est une prothèse qui permet de remplacer la partie supérieure d’une dent endommagée, ou qui vient se fixer sur un implant dentaire lorsque la dent est tombée ou a dû être extraite. Les prix des couronnes sont fixés librement par les dentistes, et varient selon différents facteurs : le type de couronne, les matériaux et alliages employés, la réputation du dentiste ou encore votre lieu de résidence. Les tarifs sont généralement compris entre 500 et 1000 euros, sans compter les traitements annexes ni le pivot ou l’implant sur lesquels la couronne nécessite dans certains cas d’être fixée. Quoi qu’il en soit, votre dentiste doit vous présenter un devis avant de commencer les soins.

Les différents types de couronnes dentaires

  • Couronne dentaire métallique : différents alliages peuvent être réalisés, à base de nickel et de chrome ou à base d’or. Si elles sont généralement réservées aux dents du fond de la bouche en raison de leur aspect peu esthétique, ces prothèses métalliques présentent l’avantage d’être économiques (entre 300 et 700 euros) et très résistantes. Elles sont toutefois formellement déconseillées aux personnes allergiques au nickel.
  • Couronne 100% céramique : principalement utilisée pour les dents de devant, c’est le matériau le plus esthétique et la solution qui se rapproche le plus de l’aspect d’une vraie dent. Sans risque d’allergies, avec ou sans tenon en céramique incorporé, les prothèses en céramique ont cependant des défauts : une résistance moindre et un coût élevé : entre 600 et 1500 euros.
  • Couronne céramo-métallique : compromis le plus répandu entre les deux solutions précédentes, les prothèses métalliques recouvertes de céramique présentent l’avantage d’allier solidité et esthétique et permettent d’obtenir des prix modérés. Si ce type de couronne ne permet pas un aspect d’émail translucide complétement réaliste, elles se prêtent aisément à une pose sur les dents les plus visibles grâce à un subtil travail de coloration de la prothèse.
  • Autre solution pour les dents du haut, la couronne à incrustation vestibulaire sur laquelle une facette en céramique est incrustée sur la partie visible de la dent uniquement, dans un souci d’économie.
  • Couronne céramo-métallique sur support : les prothèses dentaires peuvent être à tenon, c’est-à-dire sur pivot avec l’insertion d’une tige dans la racine saine de la dent existante, ou encore comporter un inlay core, un pilier qui fait la jonction entre la couronne à proprement parler et l’implant fixé dans la mâchoire. Ces solutions permettent une solidité accrue de la prothèse mais impliquent des étapes préparatoires supplémentaires et donc des coûts majeurs.

Comment faire pour économiser sur les couronnes dentaires ?

Faire établir plusieurs devis

Les tarifs des dentistes en matière de couronnes étant très variables, il est recommandé de demander plusieurs devis pour comparer les prix. De même, n'hésitez pas à privilégier les mutuelles proposant une bonne prise en charge de ces soins. Pour cela, multiplier les demandes de devis mutuelle vous permettra de gagner du temps en comparant différentes offres en une seule fois.

Se faire soigner à l’étranger

Nombreux sont les patients qui, par souci d’économie, font le choix de faire réaliser ces soins dentaires complexes et couteux à l’étranger, notamment en Afrique du Nord ou en Europe de l’Est où les tarifs sont moins élevés. Sachez, si vous êtes tentés, que les couronnes posées dans l’Union européenne peuvent bénéficier du même remboursement qu’en France, à condition de présenter les justificatifs nécessaires à l’Assurance maladie. Toutefois, vous ne bénéficierez d’aucun suivi par le dentiste qui a opéré une fois rentré en France, et vous ne pourrez vous référer à son assurance professionnelle en cas de problème. Informez-vous aussi auprès de votre mutuelle pour connaître sa politique de remboursement des frais à l’étranger.

Mutuelle santé dentaire

Comparez et trouvez votre mutuelle moins chère en moins de 2 min