Deux dentistes creusent… le trou de la Sécu

Deux dentistes escroquent les mutuelles et l'assurance santé
Normalement, un dentiste, ça creuse les dents pour soigner. Chez ces deux-là, on creuse les dents pour mener grand train! Deux dentistes marseillais (père et fils) viennent d'être arrêtés pour escroquerie à l'assurance maladie. Estimée à plusieurs millions d'euros, ce détournement du système d'assurance santé démontre une fois de plus la part de certains professionnels, dans le trou de la Sécu...

Résumé de ce nouveau fait divers marseillais sur DevisMutuelle.com, comparateur de mutuelle.

Le prix de nos mutuelles impacté par ces détournements

Les mutuelles sont aussi victimes de ces escroqueries. L'addition est payée par tous les bénéficiaires qui voient leur cotisation de mutuelle augmenter constamment.
Des mutuelles et complémentaires santé qui, avant d'organiser des réseaux de partenaires, devraient peut-être organiser un réseau de contrôle inter-mutuelles, pour éviter les fraudes à la mutuelle de masse. Tout en contribuant à la lutte contre les escroqueries à l'assurance santé ( 479,5 millions d'euros en 2011) .

Une escroquerie facilitée par les aides à l'assurance santé

Le pilier de l'arnaque: se spécialiser dans les soins pour les populations aidées (CMU ...), qui n'ont pas d'avance de frais de santé à faire. Un assuré qui doit payer ses frais dentaires avant d'être remboursé est plus attentif... Surtout quand il s'agit de payer des prothèses dentaires hors de prix, même avec une bonne mutuelle dentaire!

C'est toute l'astuce des deux dentistes ripoux: soigner des patients qui ne feront aucun contrôle, avec des soins très chers payés par l'Assurance santé qui manque de moyens pour contrôler...
Une "escroquerie en bande organisée", allant jusqu'à la mutilation: les praticiens ripoux sont accusés de "violences volontaires ayant entraîné des mutilations ou des infirmités permanentes" en plus de détournement d'argent.

Escroquerie au préjudice des CPAM et des mutuelles

Le petit manège a duré plusieurs années. C'est la CPAM et l'Agence Régionale de Santé (ARS) des Bouches-du-Rhône qui ont levé le lièvre et dénoncé les deux dentistes (père et fils) à la justice, déclenchant l'enquête. Ils facturaient 28 fois plus de prothèses dentaires que la moyenne du département.

Dentistes milliardaires façon "DALLAS"

Sur la base des actes facturés et l'information judiciaire ouverte par la juge Le Goff, voici les chiffres de l'escroquerie:

  • le fils "voyait" 70 patients par jour,
  • il roulait en Aston Martin (250.000 euros)
  • ses journées duraient 52 heures au lieu de 24 h,
  • il facturait entre 1 à 1,2 millions d'euros de chiffre d'affaire,
  • préjudice au détriment de la CPAM, sur seulement 3 ans, estimé entre 3,6 et 4,7 millions d'euros (pour le moment),
  • un patrimoine mutuel aux deux ladres de près de 10 millions d'euros en biens immobiliers, voitures de luxe, voilier et sociétés.

Fausses facturations et pratiques abusives

Comment constituer une telle fortune en soignant des dents?

Voici la réponse: actes inutiles, falsification de radios, falsification d'écritures (changer la lettre-clé pour facturer plus cher)... Et le pire: mutilations volontaires en vue de réaliser les soins les plus coûteux.

Le mot du comparateur de mutuelle

Également soupçonnés de blanchiment d'argent, les deux chirurgiens dentaires risquent 10 ans d'emprisonnement. Ils contestent et affirment avoir respecté les "règles de l'art". Reste quand même qu'une journée n'a que 24h, et pas 52h...!
Sans même parler du préjudice porté à la profession ou à la ville de Marseille, en terme d'image, le préjudice est très important: financier, moral et physique.

De tels abus vont en faveur d'un meilleur recoupement des informations entre CPAM et mutuelles. À quand une transmission NOEMIE anti-fraudeurs?