Médecine Sangsues sans dessous

medecine avec sangsues
Dans la droite ligne de la tendance "Nature" et "Environnement" qui s'est emparée de nos caddies, de nos constructions et même de nos automobiles, de nouvelles pratiques médicales "écologiques" se développent. Avec parfois des moyens très surprenants, voire peu ragoûtants, mais dont la très grande efficacité est largement démontrée, là où la médecine classique fait choux blanc!

Le renouveau de la sagesse des anciens

En fait, ces pratiques de soins "naturalistes" sont loin d'être nouvelles. Il s'agit en fait de pratiques anciennes, remontant pour certaines à l'Antiquité. Nos pays obsédés de performance industrielle et scientifique les avaient purement et simplement oubliées. De manière assez malicieuse, c'est l'échec de la médecine "scientifique" qui remet au goût du jour ces anciennes méthodes de soins "vertes". Notamment à cause de la résistance croissante des bactéries aux antibiotiques (maladies nosocomiales en milieu hospitalier etc.).

Notre époque apporte quand même de la nouveauté à ces pratiques anciennes: aujourd'hui on sait expliquer les causes de leur efficacité. On sait aussi démontrer leur niveau de performance. Enfin, on améliore les protocoles de soins et les méthodes d'élevage... Bref, le passé s'enrichit du présent.

Des bestioles grouillantes au secours des malades

Quand on vous parle de méthode d'élevage, il ne s'agit pas de culture de tissus sains ou de clonage d'organe, comme on serait tenté de le croire. Non il s'agit d'élevage de bestioles grouillantes et qui inspirent le dégoût chez la plupart d'entre nous: sangsues et asticots.

Oui vous avez bien lu! En fait, depuis quelques années, on (re)-découvre les vertus de ces animaux et larves, pour soigner le corps humain. Elles parviennent même à résoudre des cas désespérés qui ne trouvent plus aucun recours avec les soins classiques en hôpital. Des patients ont été ainsi sauvés de l'amputation par de "vulgaires" asticots de mouche à viande. Juste retour des choses, nos sangsues françaises, qui ont des vertus particulières pour le métier de petits médecins verts, sont maintenant sauvées de l'extinction qui les menaçait.

Une médecine sans dessous... financier

Très efficaces, ces pratiques médicales écologiques ont aussi l'avantage de ne pas être assujetties aux dessous financiers qui régissent la vie ou la mort des médicaments chimiques produits par les grands groupes pharmaceutiques.
Par ailleurs, aucun brevet ne peut être déposé sur les traitements avec des sangsues, des asticots... Donc, porte ouverte à ceux qui voudraient se lancer dans la production de sangsues et vers sanitaires à usage médical.
Être libre des contingences financières des laboratoires pharmaceutiques est un avantage, mais aussi un inconvénient: comme il n'y a pas d'intérêt, il n'y a pas de financement de la recherche privée, en dehors de celle des encore rares convaincus (chirurgiens, médecins, éleveurs...) qui se lancent avec force dans cette nouvelle voie d'une "médecine verte".

Sangsues et asticots sanitaires: la France à la pointe

La France fait partie des pays pionniers du domaine, avec des professionnels de santé impliqués dans cette démarche, et des producteurs reconnus dans le monde entier pour la qualité de leurs bêbêtes médicales, ainsi que leur savoir-faire. Sachez donc que vous pouvez désormais compter sur les sangsues et les asticots de viande à mouche, pour vous soigner, même pour des cas graves. Reste à voir comment ces nouvelles pratiques seront prises en charge par la Sécurité sociale et les Mutuelles.