Le « panier de soins » de nouveau d’actualité

panier de soins
Le Conseil d'analyse économique relance l'idée du "panier de soins", évoqué à plusieurs reprises depuis 2004. Ce dernier chamboulerait totalement le système de remboursement des soins par la Sécurité Sociale, pour une meilleure prise en charge. On vous explique tout.

Le principe du panier de soins est de mieux rembourser certains médicaments, au détriment d'autres dont l'efficacité n'est pas assurée.

Qu'est-ce que le panier de soins?

La sécurité sociale rembourse en moyenne 76% de nos dépenses de santé. En ajustant au mieux nos dépenses, on pourrait mieux répartir ces remboursements et ainsi assurer un système de soin plus efficace.

C'est le principe du panier de soins: certains médicaments, essentiels, pourraient être remboursés en totalité, ou du moins à un taux proche de 100%. À contrario, un médicament qui n'a pas prouvé son efficacité ne sera plus du tout remboursé (contre un taux de 15% aujourd'hui).

Le panier de soins impliquerait donc une classification pointue des médicaments sur le marché. Un rapport coût-bénéfice doit donc être établi pour chaque médicament. Selon l'intérêt du médicament, il sera remboursé ou non. Reste que la méthode de calcul de ce rapport bénéfice-coût est largement critiquée par les laboratoires pharmaceutiques. Certains risquent en effet d'avoir beaucoup à y perdre... et nous aussi: les déremboursements risquent de pleuvoir!

D'autres pistes pour améliorer le système de soin

Autre point souligné par le rapport: le DMP (Dossier médical personnalisé), censé assurer une meilleure cohésion entre les différents professionnels de santé. Ce DMP a bien du mal à se démocratiser et présente plusieurs carences de fonctionnement...

Le Conseil d'analyse économique souhaite aussi allouer une enveloppe financière aux agences régionales de santé. Ces dernières doivent organiser les soins, et pourraient bientôt réguler l'installation des professionnels de santé, notamment pour lutter contre les déserts médicaux.

Le mot de votre comparateur de mutuelles

Si les principaux médicaments sont remboursés à 100%, les mutuelles santé risquent d'être contentes. Enfin presque: vont-elles, du coup, prendre en charges les médicaments déremboursés, ou très peu pris en charge?