Le patch contraceptif dangereux?

patch contraceptif danger
L'Agence du médicament (ANSM) vient d'appeler les médecins à ne plus prescrire de patchs contraceptifs en première intention. Ce dernier présenterait les mêmes risques que la pilule de 3ème génération.

Le scandale des pilules de 3ème génération n'est toujours pas clos. Voila que le patch contraceptif est aussi visé, à cause des risques de thrombose veineuse qu'il multiplierait par 2.

L'ANSM alerte sur le patch Evra

En France, un seul patch contraceptif est proposé, le patch Evra. Composé d'un progestatif de 3ème génération, à savoir de la norelgestromine, il présente les mêmes risques que ces fameuses pilules de 3ème et 4ème génération.

Plus précisément, le patch contraceptif multiplierait par 2 les risques de thrombose veineuse, selon une évaluation du risque de caillot sanguin de l'Agence européenne du médicament. Et qui dit risque de thrombose, dit risque d'embolie pulmonaire ou d'AVC.

Le mot de votre comparateur de mutuelles

Si vous faites partie des 0,4% de femmes qui utilisent le patch contraceptif, pas d'affolement: il ne faut pas pour autant arrêter sa contraception du jour au lendemain! Parlez-en à votre médecin, et profitez du renouvellement de votre ordonnance pour basculer sur une contraception de 1ere ou 2eme génération.