Prévention: LA solution santé

Suivant l'adage bien connu "Mieux vaut prévenir que Guérir", une politique appuyée vers la Prévention en matière de santé pourrait guérir bien des problèmes en assurance maladie. Un axe déjà proposé par les mutuelles elles-même, qui ont tout à y gagner. Comme les assurés d'ailleurs.
Pendant que la possible imposition de la mutuelle salarié fait débat, d'autres (re)proposent des solutions alternatives aux pistes actuelles. Déremboursement, taxe sur les mutuelles, mutuelle d'entreprise obligatoire et bientôt imposable... Tout ça ne fait pas des heureux. Et surtout, ne résout pas le problème des dépenses de santé de la France. Revaloriser et redynamiser la Prévention en matière de santé permet de:
  • dépister plus tôt les maladies: ce qui réduit les coûts (traitements, arrêts maladie, prise en charge ALD, etc.),
  • améliorer l'état de santé d'une population qui va vieillir inéluctablement: vieillir oui, mais en évitant la maladie chronique ou grave, et surtout la dépendance.
Les assureurs santé et les mutuelles ont déjà fait campagne: certaines placent même la Prévention au cœur de leurs offres de complémentaire santé. Fin 2013, nous ne parvenons pas à apporter de réponse durable et économiquement viable à l'assurance santé, ni à la retraite. Que ferons-nous quand trop de personnes âgées seront dans la dépendance, alors que notre système a déjà dépassé ses limites? Éviter à tout prix que ces futurs anciens (nous tous) tombent dans la dépendance ou la maladie grave, c'est incontournable. La Prévention santé est l'un des seuls moyens d'y parvenir, tant que le clonage d'organes ou d'individus restent de la science fiction.

Le mot du comparateur de mutuelles

Plutôt que financer des dépenses toujours plus coûteuses, pourquoi ne pas financer les moyens d'empêcher ces dépenses de devenir inévitables? Relançons aussi la mutualisation des données grâce au dossier médical du patient, peut-être en simplifiant les processus. La réduction des dépenses et le suivi médical n'en seraient qu'améliorés.