La consommation de médicaments ralentit

consommation médicaments
Jusqu'alors première consommatrice de médicaments en Europe, la France vient désormais d'être détrônée par la Grande-Bretagne. Un titre qu'on se réjouit de ne plus détenir, mais ces nouvelles données sont tout de même à relativiser. Voici l'analyse par votre comparateur de mutuelle DevisMutuelle de l'étude publiée par le Think Tank pour le LIR.
Le LIR représente 16 filiales de recherche en santé d'entreprises internationales*. Cette étude du Think Tank tombe peu de temps après l'étude de la mutualité française, qui fait ressortir une stagnation de la consommation de médicaments.

Étude de Think Tank: une comparaison mutuelle à plusieurs pays d'Europe

Les pays comparés par l'étude sont la France, l'Allemagne, la Belgique, l'Espagne, l'Italie, les Pays-Bas, et le Royaume-Uni. Elle retrace la consommation entre 2000 et 2011, soit 12 ans, de 8 classes de médicaments remboursés par la Sécurité Sociale:
  • les antibiotiques;
  • les anxiolytiques;
  • les antidépresseurs;
  • les antiulcéreux;
  • les hypolipémiants;
  • les antihypertenseurs;
  • les antidiabétiques;
  • les antiasthmatiques.
Pour comparer la consommation de ces médicaments entre les pays d'Europe, le LIR a survolé 12 ans de consommation, entre 2000 et 2011.

La France n'est plus en tête de la consommation de médicaments

Si la France caracolait en tête, elle se met désormais dans le rang en rentrant dans la moyenne européenne, pour céder sa place au Royaume-Uni.

Une consommation en baisse

Sur la période étudiée, la France est le pays qui a connu le taux d'évolution de la consommation de médicaments le plus faible d'Europe. On note quand même toujours une très forte consommation de certains types de médicaments, comme les antibiotiques ou les anxiolytiques, 7 fois plus consommés en France qu'au Royaume-Uni. Pourtant, leur consommation est en recul, respectivement de -15% et -11%.

Ou qui augmente peu

L'augmentation de la consommation française est la plus lente pour les antidépresseurs, les antiulcéreux, les hypolipémiants et les antihypertenseurs. Elle est aussi rentrée dans la moyenne de consommation de traitement pour le diabète, le cholestérol, l'hypertension artérielle et la dépression.

Attention aux conclusions hâtives

Si la France n'est plus en tête de la consommation, ce n'est pas uniquement grâce à une baisse de la consommation. Certes, la politique de déremboursement a fait son effet, mais la consommation des autres pays a, quant à elle, beaucoup augmenté. C'est surtout le cas de la Grande-Bretagne et de l'Allemagne. Cela est dû à une meilleure prise en charge de certaines pathologies par les autres pays de l'Union Européenne. C'est aussi le cas de la Belgique, de l'Espagne, de l'Italie, et des Pays-Bas. De plus, cette étude ne prend malheureusement pas en compte les médicaments non remboursés par la sécurité sociale, et les conclusions pourraient bien ne pas être les mêmes en prenant en compte ces données...

Le mot du comparateur de mutuelles DevisMutuelle

Vos médicaments non remboursés par la sécurité sociale ou remboursés qu'en partie peuvent être pris en charge par une bonne mutuelle. Comparez les mutuelles avec DevisMutuelle pour trouver la meilleure mutuelle en ligne. *Les 16 entreprises représentées par le LIR: Abbott, Astrazeneca, Bayer Santé, Boehringer Ingelheim, Bristol-Myers Squibb, GlaxoSmithKline, Janssen, Lilly France, Lundbeck, Merck Santé, MSD, Novartis, Novo Nordisk, Pfizer, Roche, Takeda